Soigner la dépression

 
La dépression est un trouble psychique dont on estime qu’il touche environ 7% de la population toutes classes d’âge et toutes formes confondues.
Il en existe plusieurs formes, selon la gravité des épisodes et leur nature, récidivante ou non. Elle est sous-tendue par différents facteurs (génétiques, facteurs de stress, facteurs environnementaux).
 

Comment caractériser une dépression ?

Un épisode dépressif, n’est pas une simple baisse du moral, un coup de fatigue mais associe, pour être caractérisé, plusieurs symptômes, présents au moins deux semaines, qui se répartissent en deux groupes :
  • tristesse stable de l’humeur, diminution de l'intérêt et du plaisir, réduction de l'énergie, efforts minimes entraînent une fatigue importante ;
  • diminution des capacités de concentration, de la confiance en soi, idées de culpabilité ou de dévalorisation (même dans les formes légères), inquiétudes face à l'avenir, perturbation du sommeil, baisse de l’appétit.
 
On retrouve par ailleurs fréquemment une anxiété plus ou moins importante.
 
Selon le nombre de symptômes présentés, l’épisode sera qualifié de léger, moyen ou sévère.
 
Ces épisodes peuvent être associés à des idées suicidaires, ce qui constitue un facteur de gravité.
 
Si de nouveaux épisodes surviennent après une période sans trouble, on parle de trouble dépressif récurrent.
 

Les différents types de dépression

Au lieu de parler de la dépression en générale, nous devrions plutôt parler des différents types de dépression. En effet, cette maladie se manifeste de différentes façons selon les individus et en fonction des éléments qui la déclenchent. Si les symptômes sont souvent communs tels que la tristesse, la perte d’intérêt ou l’anxiété, leur origine est différente et la prise en charge doit en tenir compte, en s’adaptant à chaque cas.
 
La dépression bipolaire
La dépression est l’une des formes de l’expression du trouble bipolaire de l’humeur.  Le trouble bipolaire affecte considérablement l’humeur. C’est une pathologie qui change la façon dont les gens se sentent et les empêchent de réaliser leurs activités normalement. Les malades alternent entre des épisodes de dépression et des épisodes maniaques durant lesquels ils se sentent confiants, voire puissants de façon irréaliste. Ils sont alors capables d’actes inhabituels et parfois inconsidérés. L’introduction d’un médicament régulateur de l’humeur est le premier traitement à prévoir pour soigner le trouble bipolaire. La TCC ou thérapie cognitivo-comportementale est fortement recommandée pour apprendre à vivre avec la maladie. 
 
La dépression chronique
La dépression chronique se caractérise par un épisode dépressif qui peut persister plusieurs années. Lorsque les troubles sont présents depuis plus de deux années consécutives, nous parlons de dépression chronique. Nous la distinguons de la dysthymie qui est un état dépressif  permanent mais dont les symptômes sont moins intenses que ceux de la dépression chronique.
 
La dépression majeure sévère
La dépression peut être qualifiée de légère, modérée ou sévère. Elle est dite sévère lorsque les symptômes sont intenses et génèrent une douleur morale importante. La dépression majeure sévère peut s’accompagner d’idées suicidaires et parfois de symptômes délirants transitoires. La personne qui en souffre voit ses capacités fonctionnelles sévèrement affectées. 
 
La dépression du post partum
La dépression du post partum intervient systématiquement après un accouchement. La mère peut, de ce fait, avoir du mal à créer un lien avec son bébé et parfois même être dans l’incapacité de s’en occuper. Elle peut être submergée par des idées suicidaires ou d’infanticide, c’est pourquoi une prise en charge rapide est essentielle.
 
La dépression post traumatique
La dépression post traumatique fait suite à un événement traumatique, comme un attentat, une agression, une catastrophe naturelle. Lorsque les symptômes de l’état dépressif apparaissent, la personne est envahie de cauchemars ou encore de flashbacks qui l’empêchent de passer outre l'événement traumatisant. Une prise en charge est alors nécessaire pour l’aider à franchir ce cap.
 
La dépression saisonnière
Également appelée TAS ou Trouble Affectif Saisonnier, la dépression saisonnière, comme son nom l'indique, apparaît en saison hivernale. Alors que les jours sont les plus courts, elle est induite par le manque de lumière naturelle et doit survenir deux hivers de suite pour être qualifiée de dépression saisonnière. En règle générale, une prise en charge quotidienne par la luminothérapie, c’est-à dire une exposition à une lumière de 10.000 lux pendant 30 minutes, donne de bons résultats après deux semaines de traitement. 
 
Le syndrome du survivant
Le syndrome du survivant se caractérise par le sentiment de culpabilité qu’éprouve une personne rescapée d’un événement tragique. Il peut s’agir d’un crash d’avion, d’un attentat, ou encore d’une catastrophe naturelle. Être survivant d’une telle tragédie est alors lourd à porter et la personne rescapée s’en veut d’être en vie. Elle culpabilise d’avoir survécu et a l’impression de trahir les défunts. 
 
Toutes ces formes de dépression présentent des symptômes communs et s’expriment par des troubles psychiques qui nécessitent une prise en charge adaptée. Chaque patient est unique et, à ce titre, doit bénéficier d’un parcours de soins individuel pour être efficace. En effet, selon l’origine du syndrome dépressif, l’approche est différente et les réponses thérapeutiques peuvent varier.
 

Soigner la dépression : traitement et soins

Le traitement de l’épisode dépressif dépend en premier lieu de sa gravité, élément dont dépendra notamment l’indication à une hospitalisation.
 
Il repose sur différents axes :
  • Traitement médicamenteux : les antidépresseurs qui viennent réguler les éléments biologiques cérébraux impliqués dans la dépression, traitement ponctuel de l’anxiété (anxiolytiques de différentes familles) et des troubles du sommeil. Les antidépresseurs doivent être poursuivis un certain nombre de mois après le retour à une humeur normale. Dans les formes récidivantes ou ne répondant pas complètement aux antidépresseurs, un traitement régulateur de l’humeur – ou thymo-régulateur – peut être indiqué.
  • Psychothérapie : elle est aussi importante que le traitement médicamenteux et constitue un accompagnement du patient jusqu’à la guérison de l’épisode dépressif. Il existe différents types de psychothérapie selon qu’elle est « de soutien », psychanalytique, cognitive et comportementale, ou de la famille des thérapies brèves (EMDR, MATH, …). Les thérapies cognitives et comportementales ont fait la preuve de leur efficacité pour traiter la dépression dans le cadre d’études contrôlées.
  • Approches complémentaires : d’autres approches thérapeutiques auraient un impact favorable sur l’évolution de l’épisode ou la prévention d’une rechute : mindfulness (pleine conscience), alimentation (notamment oméga 3 et 6), certaines pratiques sportives, la luminothérapie.
  • Psychoéducation : elle permet au patient et à son entourage d’acquérir les informations nécessaires à la compréhension de la dépression. Elle permet d’améliorer la perception précoces de signes d’une éventuelle récidive, la régularité de la prise des traitement (facteur majeur dans le pronostic), l’acceptation de la maladie.
  • Electro convulsivo thérapie (ECT) : lorsque l’épisode dépressif est particulièrement sévère, ou résiste au traitement  médicamenteux ou encore que le patient présente des contre indications médicamenteuses,  l’ECT est un traitement qui peut s’avérer très efficace. C’est une technique médicale, qui se déroule sous anesthésie générale, en présence du psychiatre. Elle repose sur l’efficacité thérapeutique prouvée d’une crise d’épilepsie maitrisée ou des mécanismes que le cerveau met en place pour l’interrompre.
  • Une approche innovante : la stimulation magnétique transcrânienne. Cette technique sur la stimulation par un champ magnétique contrôlé des zones du cerveau impliquées dans la dépression. Elle ne nécessite pas d’anesthésie. 
 

La prise en charge de la dépression au sein des cliniques psychiatriques CLINEA

En se fondant sur ces éléments, nos cliniques ont développé un parcours de soin spécifiquement dédié aux troubles dépressifs.
 
La première phase de la prise en charge est centrée une évaluation médicale et psychologique afin d’affiner le diagnostic et le type de trouble dépressif que présente le patient, ainsi que la recherche d’éventuelles pathologies associées. La prise en charge somatique du patient est aussi un des éléments important de la prise en charge.
Le programme personnalisé de soin sera ensuite constitué de façon pluridisciplinaire, chaque intervenant du soin apportant, selon son métier, sa contribution.
 
Se déclinent ensuite des prises en charges individuelles et groupales :
 
En individuel : 
  • Entretiens quotidiens avec le médecin psychiatre pour évaluation clinique et réajustement en temps réel du traitement dans une approche collaborative avec le patient qui est informé et dont on recueille le consentement à chaque étape du soin.
  • Entretiens réguliers avec un(e) psychologue : approche reposant sur une technique thérapeutique, centrée sur la recherche pour le patient d’une meilleure connaissance de lui-même et de sa pathologie, l’acquisition de stratégies d’adaptation.
 
En groupe :
  • Prise en charge complémentaire en fonction du plateau thérapeutique disponible : art thérapie autour de la concentration, de l’évaluation émotionnelle, du travail autour du symbole et de l’abstraction ; ergothérapie et psychomotricité pour une approche corporelle de l’émotion, séances sportives adaptées centrées sur la décharge émotionnelle, la gestion de l’effort et de l’endurance, le feedback.
  • Dans certains établissements : programme pleine conscience (Mindfulness Based Cognitiv therapy) pour le développement de l’intelligence émotionnelle, la gestion des pensées automatiques liées au trouble et la prévention de la récidive.
  • Psycho-éducation pour le patient et ses proches centrée sur la dépression.
 
Selon le plateau technique de l’établissement : neurofeedback, cohérence cardiaque, réaccordage des biorythmes. Certains établissements sont équipés en DeepTMS ou peuvent dispenser des ECT.
 
Trouvez votre clinique psychiatrique en France

Accédez à notre moteur de recherche pour trouver la clinique psychiatrique qui correspond à vos besoins

Voir
Un numéro unique pour toute information

Sur simple appel, conseils et orientation vers l'établissement le plus adapté à vos besoins. Ou complétez le formulaire au lien ci-dessous

Voir
Le confort hôtelier

Nos équipes cultivent une culture de l’hospitalité pour que votre séjour parmi nous soit le plus agréable possible.

Voir
Une approche de soin individualisée

Chaque patient est un individu unique, fruit de sa personnalité, de son histoire de vie, de son parcours et de sa pathologie. Découvrez la prise en charge personnalisée proposée par nos équipes

Voir
Un suivi médical rigoureux

Découvrez le projet de soin global mis en œuvre pour chaque patient

Voir